Rechercher

Dossier 1 : l’activité physique au Canada : données épidémiologiques

Dernière mise à jour : 18 oct. 2020

Les communautés Noires auraient une probabilité plus faible d'atteindre les chiffres d’AP recommandés.

Le guide canadien sur l’activité physique (AP) recommande aux adultes (18-65), d'accomplir 150 minutes d’AP de type aérobie, d’intensité modérée à importante /semaine pour des sessions d’au moins 10 minutes. (Intensité modérée: suer un peu et respirer plus fort (marche rapide / vélo); Intensité importante: suer et être essouflé (course / ski de fond)). Egalement, un entrainement musculaire au moins 2 jours / semaine est recommandé.

Le faites-vous ?

Au niveau mondial, un adulte sur quatre est inactif, avec près de 5.3 millions de décès/an attribués à l’inactivité physique (inAP) (1). Au Canada, seuls 16.4% des Canadiens ont atteint les recommandations nationales sur l’activité physique (AP). - 17.8% chez les hommes et 15 % chez les femmes. (2).

Le coût pour les canadiens est environ 10 milliards $/an (3) et environ un milliard $ en Colombie –Britannique (4).

L’inAP est devenu le quatrième facteur de risque parmi les maladies non transmissibles (5). Par exemple, l’augmentation du risque d’accident vasculaire cérébral due à l’inAP est de 1.60 au Canada. (6)

Aussi…

Les données ethniques concernant l’AP sont rares au Canada, malgré le fait que plusieurs indicateurs orientent vers un plus grand nombre d’inAP chez les afro-canadiens et les premières nations. Tels qu’un risque plus élevé de maladies chroniques qui sont associées à l’inAP. De plus, aux États Unis, le système de surveillance national a observé une probabilité plus faible d’atteindre les chiffres d’AP recommandés parmi les groupes raciaux minoritaires (7-8).

















7 vues0 commentaire